Nudge project

Présentation du projet

De nouvelles formes de normativités sont en train d’émerger au croisement du droit et de la politique, souvent regroupées sous l’appellation « nudges », désignant des « coups de pouces » dont le but est de pallier les biais cognitifs et les erreurs de raisonnement des individus en modifiant le contexte de leur prise de décision. D’abord limitée aux pays anglo-saxons, cette approche qui s’appuie très largement sur les sciences comportementales entend révolutionner les pratiques des Etats. Ces normativités s’inscrivent dans un mouvement d’ « envahissement du droit par les normes » et visent à influencer le comportement des individus sans avoir nécessairement recours au droit. Il est donc fondamental de se saisir de ce nouvel objet et de développer une approche philosophique. Le programme Nudge : approche philosophique d’un nouvel objet politique a pour objet d’offrir une approche critique de ces nouveaux modes d’influence sur les comportements. La recherche menée s’articulera autour de trois axes. Le premier entend retracer une généalogie conceptuelle en s’appuyant sur la relecture que Foucault effectue de Bentham dans sa Naissance de la biopolitique et se concentrant sur la législation indirecte théorisée par Jeremy Bentham ainsi que sur les pratiques juridiques relevant de normativités obliques. Le deuxième s’attachera à dresser une cartographie conceptuelle interrogeant les fondements, les ressorts (provenant notamment des sciences comportementales) et la nature des nudges en identifiant leurs rapports avec la liberté et l’autonomie des individus. Le troisième interrogera la capacité des sciences comportementales, point d’appui des nudges, à participer à l’élaboration des politiques publiques.

Ce programme propose donc une approche originale et englobante d’un phénomène émergent : l’intégration des nudges dans l’élaboration des politiques publiques et, de manière plus générale, des sciences comportementales dans les structures normatives de la société visant à influencer le comportement des individus. Il apparaît fondamental et nécessaire de développer une approche philosophique de ces normativités émergentes. Si l’audience concernant les nudges émerge en France, les recherches restent à structurer. Telle est bien l’ambition de ce programme qui, à travers une approche globale et pluridisciplinaire, entend non seulement dresser un état lieu mais également construire une analyse permettant de comprendre et d’évaluer la légitimité et l’impact des nudges au sein de nos démocraties contemporaines.

Chercheurs impliqués

  • Les Facultés de l’Université Catholique de Lille : Malik Bozzo-Rey (Anthropo-Lab, porteur du projet), Pierre-Yves Néron (Espol-lab), Véronique Flambard (FGES), Halima Méchéri (FLSH)
  • Sciences Po : Jean-Pierre Cléro, Anne Brunon-Ernst, Guillaume Tusseau
  • University College of London : Michael Quinn
  • Univ Hull : Peter Cserne
  • Univ Nantes : Frédéric Martin
  • Univ Tilburg : Bart Engelen
  • Univ Paris Ouest Nanterre : Eric Pezet
  • Univ Rennes 1 : Sébastien Caré
  • Queens’s University Belfast : Jurgen De Wispelaere
  • HEC Paris :Arnaud Van Waeyenberge