Happiness

Ce projet de recherche se propose d’étudier l’intégration d’indicateurs multidimensionnels de bien-être subjectif dans l’évaluation et l’élaboration des politiques publiques ou de toute autre norme d’ingénierie sociale ou organisationnelle.

Il développe tout d’abord une approche conceptuelle pluridisciplinaire cherchant à définir ce que nous devons entendre par bien-être ainsi que l’articulation avec la notion de bonheur.

Un tel projet ne peut faire abstraction des travaux empiriques qui se développent au niveau international et qui cherchent à construire des indicateurs multidimensionnels de bien-être subjectif. Il s’agit ici d’interroger la capacité de ces indicateurs à se substituer à des indicateurs socio-économiques et si tel était le cas, l’apport réel qu’ils fourniraient.

Ce qui nous amène à notre dernier axe qui cherche à comprendre l’impact de telles études dans le champ politique et notamment dans l’élaboration des politiques publiques. Cette approche interroge notamment la capacité de ces conceptions à servir de justifications à des politiques publiques, ou privées.